Les obstacles du leadership positif

Obstacles au Leadership Positif

Encore trop de managers restent passifs face à certains indicateurs négatifs: l’augmentation des coûts liés à la démotivation, au turnover, au bore-out, au burn-out, etc… (Voir aussi notre article sur le coût du désengagement au travail). Certains n’ont pas encore conscience des pertes engendrées par le désengagement ou peut-être craignent-ils une diffusion du pouvoir…?

Présentation des différents obstacles (ou étapes) plus ou moins légitimes qui se dressent généralement devant la démarche de transformation. 

Première étape: Nier

« Il n’y a pas de problème structurel ou de démotivation dans mon entreprise. Un coût de 12 600€ par an et par salarié ? Je ne fais pas face à de telles pertes financières. C’est une statistique moyenne, elle ne s’applique pas à mon entreprise. Et puis on fonctionne très bien comme ça depuis toujours, pourquoi changer ? »

C’est possible et dans ce cas, vous n’avez effectivement pas besoin de changement…

Mais lorsqu’on met en lumière que 80% de ces coûts sont liés aux départs des salariés (intentionnels ou forcés), on y voit généralement plus clair. Coûts des intérimaires, processus de recrutement, formation, etc. Rares sont les employés qui changent de travail quand tout va bien. 

Seconde étape: Résister

« Ce sont des coûts irréductibles, rien ne peut inverser la tendance. »

La part compressible annuelle par salarié est estimée à plus de 10 000€. Un sondage mondial mené par la DDI révèle que les organisations, employant des leaders de premier ordre, ont 13 fois plus de chance de dépasser leurs concurrents dans des critères de mesure clés, tels que la croissance financière. La qualité du management influence fortement le moral et la performance des troupes.

Troisième étape: La crainte du changement

« Plus de responsabilité aux employés ? Je gère à ma façon, je ne veux pas tout changer / Ce n’est pas adapté à mon entreprise / Un changement de plus… Ce ne sera pas forcément bien accueilli par mes collaborateurs. A quoi bon. »

La révolution économique actuelle demande à ce que nous changions la vision des organisations vers davantage d’agilité et de responsabilisation des employés. C’est un choix qui n’est pas à la portée de tous les managers. S’il est naturel d’avoir peur du changement, ce n’est pas une raison suffisante pour laisser votre entreprise se faire dépasser. Le changement est inévitable, vous devrez le faire un jour ou l’autre. Mieux vaut-il en tirer les bénéfices le plus tôt possible que de se retrouver à la traîne. 

Choisissez le bon acteur du changement, un partenaire qui puisse fédérer vos équipes autour de ce projet d’amélioration.

Quatrième étape: Explorer

« Par où commencer ?« 

Il existe aujourd’hui des outils d’accompagnement pour tout type d’entreprise. On peut essayer d’y arriver seul, mais face à l’enjeu et à l’ampleur de la tâche, il est préférable de suivre un cadre qui motivera l’ensemble des collaborateurs. Surtout si on a commencé par y voir les obstacles avant la finalité. 

Notre conseil: explorez différentes options. Rencontrez les acteurs qui vous accompagneront dans ce changement, posez leur des questions sur leurs méthodes pour comprendre ce qu’ils peuvent vous apporter. Vous devez être convaincu par le programme ou processus de transformation. Certains préfèrent opter pour un programme réduit uniquement adressé à certains de leurs managers et faire confiance aux retombées indirectes sur les employés. D’autres souhaitent un programme de transformation complet de sa culture vers un leadership positif avec des retombées plus directes et donc plus rapides.

L’essentiel est de faire le premier pas: consultez un professionnel. 

Cinquième étape: S’engager

« Je veux redonner vie à mon entreprise, redresser les indicateurs, retrouver la confiance de mes employés, le dynamisme et la croissance. Je m’engage pleinement dans la transformation de la culture de mon entreprise et je porte ce projet auprès de tous mes collaborateurs. »

Félicitations et bienvenue dans le monde de l’entreprise positive.

Frédéric Lambé 

www.swapositive.com

SwaPositive accompagne les entreprises dans une transformation durable vers un Leadership Positif, pour retrouver le bien-être au travail, la confiance, l’engagement et l’esprit d’innovation de ses équipes, autant de vecteurs de croissance.

Première tierce-partie du Leadership Positif, SwaPositive a créé le label Positive TEIG™, afin de mesurer, de normaliser et de valoriser l’engagement des entreprises positives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *